conférences
Portraits

Portrait musical d’une ville : Manchester

Remontant au swing des années trente et aux chansons engagées de l’après-guerre qui cimentent un certain folk, Manchester est un foyer majeur des cultures rock, soul et électro. Le phénomène culmine dans les années quatre-vingt à travers de nombreux groupes (des Smiths à New Order) et une approche qui passe par une indépendance innovante et débridée.

En mettant ces mouvements en perspective avec les origines industrielles de la ville, cette conférence montre que les musiques de Manchester sont bien plus qu’une bande son ; toujours vivantes aujourd’hui, elles sont une composante essentielle de son histoire.

New-York, lieu de naissance de la (contre) culture urbaine

Les premiers furent les écrivains de la Beat Generation installés à l’Est de Manhattan qui mixèrent dans un même chaudron créatif, poésie, jazz, images et – dans le cas de William Burroughs – bricolages sonores. Ensuite il y eu le cinéma indépendant, les performances de John Cage, le free jazz, la scène Folk de Greenwich Village, Bob Dylan, et le rock unique du Velvet Underground…  Le New York des marges artistiques – lieu de naissance du Punk Rock et du Hip Hop – a été le berceau des musiques urbaines d’aujourd’hui.

Londres, histoire d’un Underground halluciné

En juin 1965, le poète américain Allen Ginsberg fait une lecture de poésie au Royal Albert Hall : quelques musiciens « pop »  sont dans la salle. C’est le point de départ du mouvement Underground à Londres. Par la suite, rock psychédélique, textes surréalistes et happenings vont le nourrir et l’enrichir. Des grands noms vont émerger de cette effervescence kaléidoscopique, Pink Floyd, David Hockney, David Bowie… Une histoire colorée richement documentée.

Bob Dylan : « Du Folk au Rock, du Rock au Folk »

L’anniversaire des cinquante ans de éBlonde on Blonde » – sorti en mai 1966 – double album clé dans la carrière de Bob Dylan, est prétexte à une évocation détaillée des périodes majeures du songwriter le plus connu au monde. Les différents contextes – musicaux, géographiques, sociaux ou politiques – dans lesquels il s’est exprimé et a évolué sont mis en valeur.

David Bowie « l’Homme qui venait de quelque part »

Une approche originale de la démarche dite « caméléon » de David Bowie. En remontant aux racines musicales et artistiques du chanteur, disparu le 10 janvier dernier, on comprend et appréhende mieux la suite d’un parcours continuellement inventif et surprenant. La conférence revient sur les thèmes abordés dans l’exposition David Bowie is présentée à la Philharmonie de Paris en 2015.

 

Jimi Hendrix : son œuvre et son influence

L’itinéraire singulier d’un chanteur populaire : Claude François

Serge Gainsbourg

Can

Kraftwerk